vendredi 19 avril 2024

[ CHRONIQUE ]


FUTURE ISLANDS
"People Who Aren't There Anymore"
CD.LP.K7
[ 4AD ]


Formé à Baltimore voilà dix-huit ans, FUTURE ISLANDS n'a cessé de gagner en notoriété au fil des ans grâce à sa musique, certains choix bien senti comme la signature sur le label 4AD et à des concerts survitaminés dominé par son frontman tout en mouvement Samuel T. Hearing. Fort de sept albums studios, le quatuor stabilisé depuis dix ans est considéré encore aujourd'hui comme une formation de synthpop. Pourtant FUTURE ISLANDS est bien plus que ça. Derrière l'immédiateté et l'apparente facilité de sa musique, se niche un véritable talent de compositeurs et de mélodistes. Rien de plus compliqué que d'avoir l'air simple. Encore une fois avec 'People Who Aren't There Anymore', nouvel album paru en début d'année, FUTURE ISLANDS nous rappelle que sa pop synthétique n'a de simple que la profondeur qu'elle dégage. 
Métronomique, l'entrée en matière chemine comme une machine bien huilée. 'King Of Sweden' est soutenu d'une basse ronronnante qui donne cette tonalité si particulière, faite d'organique et de synthétique. La voix de Samuel T. Hearing comme marque de fabrique d'une combinaison assez unique. La ton est donné et l'énergie préservée. La mélodie est pour FUTURE ISLANDS aussi importante que la rythmique. 'The Tower' est simple et efficace, baigné de clarté et de vie. Il en va ainsi depuis toujours pour la formation hyper expressive autant sur disque que sur scène. 'Deep In The Night' qui suit, dégage en effet une atmosphère nocturne, presque lunaire dans son apesanteur. Promenade sereine au coeur de le nuit dans son silence et ses mystères. Un titre nébuleux et relaxant. L'introduction de 'Say Goodbye' semble ne faire qu'une avec la fin de 'Deep In The Night' et pourtant ce savant mélange disco pop est redoutable d'entrain et son pouvoir dansant indéniable. Plus loin se trouve l'hybride 'Give Me The Ghost Back', à la fois spatial et pop, la composition malgré sa rythmique et son explosion à mi parcours dégage une palpable mélancolie. Un savant dosage à l'équilibre fragile. 
Alors que 'People Aren't There Anymore' arrive dans sa seconde moitié, la tendresse du nébuleux 'Corner Of My Eye' joue à merveille son rôle de trait d'union. Un moment d'accalmie avant que 'The Thief' ne relance la machine dans une explosion de couleurs. Une mélodie entêtante s'étoffe jusqu'à prendre son envol. Comme toujours, FUTURE ISLANDS livre un disque composé d'une succession de vignettes, de tempéraments variés et d'humeurs diverses formant un  tout cohérent.  La légèreté que dégage la musique du quatuor est aujourd'hui plutôt rare dans le monde de l'art qui inéluctablement se fait écho d'une société fragile. Le message est clair. Gardons cette énergie pour avancer. Malgré tout les textes ne trompent pas. FUTURE ISLANDS est bien ancré dans le monde actuel et conscient de son état. Le groupe nous gratifie d'un disque inspiré à l'équilibre pensé. En fin de parcours 'Fight' tempère le propos et même dans la tempérance prouve que le groupe se range du côté de l'amour.  'People Aren't There Anymore' risque de retentir une bonne partie de l'été et plus encore .

- Olivier HANS LEONELLI -


jeudi 18 avril 2024

[ CHRONIQUE ]


SPIRITUAL FRONT 
The Queen Is Not Dead
CD.2CD.2LP & 7'
[ Prophecy / Auerbach Tonträger ]


Rendre hommage à une formation dont on est fan n'est pas chose aisée surtout lorsqu'il s'agit d'honorer The Smiths et plus encore le monument de la pop culture et de la musique qu'est  'The Queen Is Dead'. Le disque est paru en 1986 en pleine ascension d'un groupe devenu culte. De plus cet album légendaire au fil du temps à développé une aura qui dépasse l'entendement. Pourtant les italiens de SPIRITUAL FRONT grands amateurs du disque l'on reprit dans une bonne moitié, agrémenté d'autres titres iconiques de The Smiths et on nommé le projet 'The Queen Is Not Dead'. Tout y est, même le détournement macabre de la pochette originale qui retrouve sa typographie et ses couleurs d'origine.
Formé à Rome à la fin des années 90 par Simone Salvatori, SPIRITUAL FRONT est considéré comme un groupe neofolk à la croisée d'un mouvement gothique romantique et de la pop classieuse de Scott Walker. 'The Queen Is Not Dead' est le huitième album du groupe et le second à paraître sur le label allemand Prophecy.  Le disque ne déroule pas fidèlement ni totalement le track-listing de 'The Queen Is Dead' mais respecte scrupuleusement la base mélodique de chaque composition. Parmi les titres extraits de 'The Queen Is Dead' on retrouve aussi d'autres compositions emblématique de The Smiths. Dans la première partie du disque outre le chant de Simone Salvatori qui diffère évidemment des vocalises de Morrissey, on reste dans un classicisme presque trop respectueux de l'original. 
Pourtant, soudain, la version de 'How Soom Is Now?' prend des allures de grandes plaines désertiques et une ampleur inattendue par l'ajout de cuivres chatoyants et de violons caressants qui servent une mélodie ciselée par ses auteurs. Le frisson est incontrôlable la plaisir auditif indéniable. c'est tout bonnement superbe !! 'The Charming Man', extrait du premier album de The Smiths conserve son énergie et gagne en romantisme grâce à l'ajout d'une session de cordes. La relecture de 'Girl Afraid', plus brut prend des couleurs rockabilly et emporte le suffrage, soutenue d'une section de cordes sautillantes. L'épique 'Bigmouth Strikes Again' demeure grandiose et s'échappe vers les grands espaces dans des envolées lyriques jusqu'alors inconnues. Le nouvel habillage composé par SPITITUAL FRONT offre à ces excellentes compositions une dimension nouvelle tout en respectant amoureusement ses origines. La suite est du même acabit et la version de 'Barbarism Begins At Home' enrichie d'un véritable orchestre et de percussions donnent assise et puissance au propos. Sans doute l'extravagance artistique la plus osée par SPIRITUAL FRONT sur cette exercice de style dans lequel le groupe semble finalement très à son aise. 'What's Difference Does It Make?' est de toute beauté, parée de son bel habit de cordes comme si l'en pleuvait. La vision du groupe sur la musique de The Smiths est celle d'un enlumineur qui repense cette musique sans doute comme il l'a ressent. Le final de l'album en édition simple, s'achève avec l'emblématique 'The Queen Is Dead' dans se version démo qui se voit accompagnée d'un banjo et d'un harmonica qui se mêlent parfaitement aux traditionnelles basse, guitare et batterie. L'ampleur vient de cuivres chaleureux et de violons enveloppant. Vraiment il faut être de sacrés musiciens pour jouer autant sur le fil tout en gardant parfait équilibre. c'est à la fois classique et novateur. SPIRITUAL FRONT démontre avec brio de quel bois il se chauffent et autant dire que la barre et haute et l'exigence accrue !
L'édition limitée, en dehors d'être un très bel objet formats 7' vinyle comprenant de nombreuses photos, propose également onze versions inédites dont cet instrumental orchestral de 'The Queen Is Dead' tout en violon et violoncelle.  La version acoustique de 'Ask' est étonnante de douceur et joue en clair obscur entre violon, piano, guitare et voix. Il en va ainsi pour 'Bigmouth Strikes Again' qui prend des allures de ballade romantique. Totalement orchestrale 'Barbarisme Begins At Home' offre à Simone Salvatori de pauser sa voix dans un écrin de finesse. Ce second cd donne surtout l'occasion à SPIRITUAL FRONT de présenter le travail orchestral accompli pour 'The Queen Is Not Dead'. Le final est une relecture guitare acoustique et voix enregistrée en prise direct de 'How Soon Is Now?' qui offre une un très belle version dépouillée de ce titre.  Pour ce projet titanesque, il fallait se donner les moyens et SPIRITUAL FRONT l'a fait. Mais il fallait aussi et surtout avoir le talent, et le résultat est sans appel. Le groupe respecte et admire profondément The Smiths mais il a ici l'intelligence et la capacité d'exister à travers ces classiques et c'est là tout la prouesse d'une telle expérience. In fine, 'The Queen Is Not Dead' est un beau et grand moment de musique. 

- Olivier Hans-Léonelli -


lundi 8 avril 2024

[ SORTIES ]


AVRIL / Dans Les Bacs 

BEL CANTO
Radiant Green
double vinyle / cd 
[Bel Canto]


FRANCOIZ BREUT
Vif
vinyle / cd 
[62tv]

CRANES 
Fuse 
vinyle couleur / cd 
[Dadaphonic]


EINSTURZENDE NEUBAUTEN
Rampen : amp alien pop music
double vinyle couleur / double vinyle / cd 
[Potomak]


FIELDS OF THE NEPHILIM
Elizium
double vinyle couleur
[Beggars Arkive]


FONTAINES DC
Dogrel
vinyle couleur 
[Partisan]


GARBAGE  
Bleed Like Me 
double vinyle couleur / double cd 
[BMG]


BILLY IDOL
Rebel Yell Expanded 
double vinyle / double cd 
[Capitol]


JUST MUSTARD
Wednesday
vinyl
[Pizza Pizza Records]


JUSTICE 
Hyperdrama 
vinyle picture / vinyle couleur / cd 
[Because]


KILLING JOKE 
Honour The Fire Live 
triple vinyle couleur / double cd / dvd / blu ray
[Live Here Now]


KINGS OF CONVENIENCE 
Quiet Is The New Loud 
vinyle
[Pias]


JOHNNY MARR
Adrenaline 
double vinyle couleur / cd 
[BMG]


MIRANDA SEX GARDEN 
Velventine ep
cd single 
[MSG]


PET SHOP BOYS
Nonetheless
vinyle couleur / double cd / cd 
[Parlophone]


PORTISHEAD 
Roseland NYC
double vinyle couleur / cd 
[UMC]


SIOUXSIE & THE BANSHEES
Once Upon A Time - The Singles 
vinyl clear 
[Geffen]


SIX ORGAN OF ADMITTANCE
This Is Glass 
vinyle / cd 
[Drag City]


THE CASSANDRA COMPLEX 
Death & Sex 
cd 
[Cop International]


THE CASSANDRA COMPLEX 
The Plague
cd
[Cop International]


THE KVB
Tremors 
vinyle / cd 
[Invada]






lundi 1 avril 2024

[ SORTIES / RSD 2024 ]













AIR 
Kelly Watch The Stars 
12' picture vinyle 
[ Warner ]


APRIL MARCH & KELLEY STOLTZ
April March Sing Kelley Stoltz
EP vinyle 
[ Agitated Records ]


KATE BUSH
Eat The Music 
10' vinyl
[ Fish People ]


THE DANDY WARHOLS
Live At Levitation 
Mini LP couleur 
[ The Ras ]


DEAD OR ALIVE 
The Pete Hammond Hi-NRG Remixes
LP vinyle Bleu
[ Demon Records ]


ELECTRAFIXION 
Burned 
LP noir & blanc 
[ Warner ]


ETIENNE DAHO 
La Notte, La Notte 
LP picture 
[ Warner ]


FIELDS OF THE NEPHILIM
Burning The Fields 
Double LP rouge 
[ Jungle ]


GARBAGE 
Lie To Me 
EP vinyle couleur 
[ Bmg ]


KILLING JOKE 
Live At Lokerse Festival 2003
Double LP noir & blanc + dvd
[ Lmlr ]


KRISTIN HERSH 
The Clear Pond Road Sessions 
Mini LP blanc 
[ Fire Records ]


KRISTIN HERSH 
Hips & Makers
Double LP vert 
[ 4ad records ]


LADYTRON 
Light & Magic 
LP rouge 
[ Nettwerk ]


MORRISSEY & SIOUXSIE 
Interlude 
12' vinyle doré
[ Parlophone ]


PETER MURPHY
Peter Live - Covers 
LP doré 
[ Silver Shade ]


PIXIES 
Live From Red Rock 2005
Double LP orange marbré 
[ Demon Records ]


PROPAGANDA 
The 1000 Eyes Of Dr Mabuse
LP rouge 
[ Umr ]


PULP
Intro - The Gift Recordings 
LP bleu 
[ Label Pantheon ]


SINEAD O'CONNOR 
You Made Me The Thief Of Your Heart
12' couleur 
[ Label Pantheon ]


SIOUXSIE & THE BANSHEES 
Nocturne 
Double LP couleur 
[ Umr ]


SONIC YOUTH 
Hits Are For Squares 
Double LP doré
[ Geffen ]


SORROW
Sleep Now Forever 
LP vinyl 
[ Night School ]


SPOONFED HYBRID 
Spoonfed Hybrid
Double LP 
[ 4ad records ]


THE CURE 
The Top 
LP picture 
[ Polydor ]


THE SISTERS OF MERCY
Body & Soul / Walk Away
Mini LP bleu 
[ Warner ]


TRICKY 
Angel With Dirty Face
Double LP orange 
[ Virgin ]


TWO LONE SWORDSMEN
Still My World
LP vinyl
[ Rotters Golf Club ]






lundi 25 mars 2024

[ CHRONIQUE ]


ANJA HUWE
Codes 
vinyle / cd
[ Sacred Bones ]


Après plus de trois décennies de silence et l'abandon pour X Mal Deutschland en 1989 suite à la sortie du quatrième album 'Devils', voilà que cet écho qui raisonne encore dans nos coeurs est de retour et cette fois bien ancré dans un présent qui lui sourit. D'aucun n'aurait pu prévoir un jour pouvoir écouter ANJA HUWE (voix singulière) de X Mal Deutschland sur de nouvelles compositions. C'est pourtant subitement qu'un premier album solo est annoncé par le label Sacred Bones sans que personne ne voit venir la chose. Près de trente-cinq ans passés, voici 'Codes', premier disque de ANJA HUWE, qui intriguée par le récit tiré du journal intime d'un adolescent parti vivre en 1942 en pleine seconde guerre mondiale dans la forêt biélorusse pour devenir partisan, a ressenti le besoin d'écrire sur cette histoire. De poème passé en musique avec l'aide de Mona Mur, le projet à prit forme pour devenir un véritable album.
Produit par John Caffery avec l'aide de Manuela Rickers (guitariste de X Mal Deutschland), 'Codes' propose neuf compositions ancrées dans divers courants musicaux. Format court et intense d'une grosse demie heure, l'ensemble est d'une grande richesse stylistique et sonore. Les compositions se suivent et ne se ressemblent pas dans une cohérence pourtant étonnante. La voix de ANJA HUWE est le fil conducteur d'un ensemble qui prend corps et s'étoffe au fil des écoutes. Après la mélancolie de 'Skuggornas' en ouverture, 'Rabenschwarz' brise la glace dans un élan électro rock syncopé. La guitare de Manuel Rickers associée au chant en allemand scandé par la voix unique de l'artiste rappellent les grandes heures de feu X Mal Deutschland. Cependant, ANJA HUWE développe son propre univers dans un élan de vie et d'envies. 'Pariah' fait écho à la renaissance et raisonne comme un véritable cantique. Mona Mur synthétise un reggae mutant. 'Exit' progresse dans un mystérieux mouvement serpentant dans les couloirs étroits de l'inconscient. 'O Wald' épuré et atmosphérique se réfère à un passage du journal. Adolescent sans abri dans la forêt, guidé par l'espoir et l'envie de vivre. Le titre dégage une certaine mélancolie et une froideur qui colle parfaitement au texte. Soutenu d'une basse métronomique, 'Zwischenwelt' est à la fois une apparition fantomatique et un enchantement tout en échos.  'Sleep (with one eye open)' ou comment définir de nouveaux codes dans une vie autre. La musique évoque la progression et la recherche, l'adaptation. Les évènements qui se succèdent et le temps qui passe. L'homme demeure dans la nature avec 'Living In A Forest' véritable chant de révolte à la croisée du rock et de l'électronique. La mélodie est simple et d'une efficacité redoutable. Le chant de ANJA HUWE plus déterminé que jamais. Il s'agit là d'un chant de résistance, d'un cri de guerre. Sans doute la titre le plus marquant de 'Codes'.  Le disque s'achève alors que le cap est passé. La forêt est à présent un refuge et l'adaptation faite. Une mélodie douce au piano introduit une composition calme en apesanteur. Le voilà désormais armé pour cette nouvelle vie.
ANJA HUWE pour son retour à choisi de proposer une oeuvre conceptuelle. Elle est l'écho d'une histoire singulière du passé. Sa voix et la musique de 'Codes' en font une oeuvre complète articulée autour d'un axe central. Pourtant c'est bien elle qui mène la danse, apportant à l'ensemble sa personnalité et sa voix reconnaissable dès les premières notes. 'Codes' est un beau disque, unique dans son approche, un album riche de sens et dans sa forme aussi inattendu que réussi. 

_ Olivier Pierre Hans-Léonelli _

dimanche 17 mars 2024

[ CHRONIQUE ]


COLLECTION D'ARNELL-ANDREA
 
A Forest Inside 
vinyle / cd 
[ Meidosem - Infrastition ]



Plus que singulière, la formation COLLECTION D'ARNELL-ANDREA est unique dans sa forme et son art. Mené par Jean-Christophe D'Arnell, entouré des mêmes musiciens depuis 1988 dont la chanteuse Chloé St Liphard, le groupe distille une musique à la croisée des mondes et des époques. Aux instruments classiques (viole, violoncelle et piano)  se mêlent basse, clavier, guitare et sonorités synthétiques au service de mélodies alliant la force du romantisme et la noirceur de la révolte. Entre 1989 et 2023, la formation propose dix albums studios dont certains font parti des plus belles réussites de la musique indépendante. Dans son histoire le groupe a connu deux longues pauses. D'abord entre 1996 et 2004, puis plus récemment entre 2010 et 2019.  COLLECTION D'ARNELL-ANDREA semble connaître des cycles de créations et renouvelle sa matière en se retirant après d'intenses périodes d'activités.
Pour ce nouvel album, 'A Forest Inside', le cercle semble poursuivre un virage électro dans le traitement de sa musique, donnant force, puissance et robustesse à de solides compositions. C'est le second album entièrement en anglais, après 'Bower Of Despair' en 2004, mais c'est le premier aussi frontal dans sa forme. Pourtant la poésie et l'essence de COLLECTION D'ARNELL-ANDREA demeurent tout au long de douze nouvelles compositions parfois froides souvent grandioses, toujours inspirées.  Même si l'entrée en matière que constitue 'The Colour Of Your Mind' annonce le ton résolument rythmé et électronique de l'ensemble, avec une mélodie syncopée soutenue d'un violoncelle tantôt nerveux, tantôt caressant, la suite se veut plus nuancée. La richesse des compositions offrent à ce nouvel habillage une dimension dansante assez irrésistible et les voix masculines qui tempèrent le propos offrent des moments de respirations bénéfiques. La binarité entraîne encore le mouvement dans la sombre fable 'The Realm of Memories'. Les voix masculines sont ici plus présentent (Franz Torres-Quevedo et de Jean-Christophe D'Arnell) et font écho à l'instrument essentiel qu'est la voix de Chloé St Liphard. 'Snowdrops In a Grove', lâche du leste dans une mélopée planante et apaisée. La mélodie caresse et entraîne à la rêverie. Très 'club' dans son traîtemment, l'efficace 'Waiting For Meaulnes' réactive le mouvement alors que les choeurs s'élèvent et que l'ensemble prend de l'épaisseur dans une irrésistible danse hypnotique. 
En milieu de parcours, Jean-Christophe-D'arnell prend le chant sur l'entièreté du mystérieux 'My Heart, A Storm', véritable trait d'union vers la seconde moitié de l'album. COLLECTION D'ARNELL-ANDREA signe et persiste dans son envie de renouvellement avec le cold et très électro 'A Blackbird In A Dark World' qui enfonce le clou et pousse la musique dans un future décidément aussi déstabilisant que prometteur. Les compositions se suivent et font mouche, riches et puissantes, fortes et planantes. L'équilibre fragile est parfait et la réussite totale. Il faut attendre la dernière partie de 'A Forest Inside' pour profiter de la beauté dramatique empruntes de romantisme de 'Fading In Time', belle et déchirante procession qui chemine fièrement sur les chemins de la nostalgie. C'est beau et imposant. COLLECTION D'ARNELL-ANDREA n'a rien perdu de son âme et l'ensemble de ce nouvel album laisse transparaître la pureté et l'intégrité de la démarche de musiciens dont l'inspiration n'a d'égale. L'entraînant 'A Chapel Of Rest' accompagne l'auditeur vers le titre 'A Forest Inside', ballade vénéneuse caressée de la voix envoûtante de Chloé St Liphard. Le morceau émeut et étourdie de vapeurs mélancoliques, de sentiments à fleur de peau. Magnifique composition, servie par une somptueuse orchestration. Après 'Longing For A New Spring', électro pop en deux actes, COLLECTION D'ARNELL-ANDREA clôt magistralement ce nouvel opus avec le superbe 'Lichen On My Name', délicat et sensoriel. La grâce omni présente virevolte et se faufile avec aisance et élégance dans une tendresse impérieuse. 
Passé l'étonnement, 'A Forest Inside' est un disque solide et aussi inspiré qu'inspirant. L'ensemble des compositions touche et laisse des traces. A la fois enthousiasmant et d'une profondeur sans égal, le nouveau disque de COLLECTION D'ARNELL-ANDREA risque de nous habiter longtemps tant finalement il nous ressemble. Sublime !

_ Olivier Pierre LEONELLI _

mercredi 28 février 2024

[ TV ]

THE DANDY WARHOLS
I'd Like To Help You With Your Problem
FROM : 'Rockmaker' 
[ Sunset Blvd Records ]

lundi 26 février 2024

[ SORTIES ]

SORTIES DE DISQUES
/
Mars 2024

AIR 
Moon Safari 25th
double cd + blu ray
[ Rhino ]


ALAIN CHAMFORT 
L'Impermanence 
cd - vinyle 
[ BMG ]


CHAPTERHOUSE 
Whirlpool 
vinyle couleur 
[ Musiconvinyl ]


THE CURE 
Paris 30th
double vinyle 
[ Fiction ]



CURVE
Cockoo
vinyle couleur 
[ Musiconvinyl ]


THE DANDY WARHOLS
Rockmaker
cd - vinyle couleur 
[ Sunset Blvd ]


DRY CLEANING
Boundary Roads + Sweet Princess
cd - vinyle couleur - cassette
[ 4AD ]


ELBOW 
Audio Vertigo
cd - vinyle couleur 
[ Polydor ]


KIM GORDON 
The Collective 
cd - vinyle couleur 
[ Matador ]


ANJA HUWE 
Codes 
cd - vinyle couleur 
[ Sacred Bones ]


THE JESUS AND MARY CHAIN 
Glasgow Eyes
cd - double vinyle clear - vinyle couleur 
[ Fuzz Club ]


KAISER CHIEFS 
Kaiser Chiefs Easy Eighth Album
cd - vinyle couleur 
[ KC Records ]


TOM McRAE 
Etrange Hiver 
cd - vinyle 
[ Buzzard Tree ]


MARISSA NADLER & HAPPY RHODES 
Where Do I Go
7' vinyle clear 
[ Numero Group ]


NICO 
The Marble Index 
cd - vinyle 
[ Domino ]


NICO 
Desertshore 
cd - vinyle 
[ Domino ]


PIXIES 
Live At The BBC
double cd - triple vinyle 
[ 4AD ]


PROJECT PITCHFORK
Elysium
box vinyle + cd - cd 
[ Trisol ]


RIDE 
Interplay
cd - double vinyle couleur 
[ Wichita Recordings ]



STEREOLAB 
A Little Pieces Of Stereolab 
cd 
[ Duophonic ]


STEREOLAB 
Switched On Volume 1-5
box cd x 8
[ Duophonic ]


VIRGIN PRUNES
A New Form Of Beauty 1-4
double cd - triple vinyle 
[ BMG ]


X MAL DEUTSCHLAND 
Schwarze Welt
7' vinyle couleur 
[ Sacred Bones ]


X MAL DEUTSCHLAND 
Incubus Succubus 
12' couleur 
[ Sacred Bones ]


X MAL DEUTSCHLAND 
Early Singles (1981-1982)
cd - vinyle couleur - cassette
[ Sacred Bones ]